Les étapes du recrutement

Toutes les étapes du recrutement sont importantes afin d’éviter des déconvenues ayant un impact financier et organisationnel non négligeable pour l’entreprise et ces collaborateurs. En effet, le processus est en lui-même coûteux (temps d’entretien, phase de formation, perte de chiffre d’affaires…). Si le candidat retenu ne correspond pas alors cela peut entrainer une baisse de la productivité, une charge de travail accrue sur les équipes, une démotivation…

Il convient donc de ne pas se précipiter et d’être rigoureux dans chaque étape du processus.

1. Le besoin

Un recrutement débute toujours par un besoin. Il est important d’analyser celui-ci avant de se lancer dans un processus de recrutement. Une mauvaise analyse peut entraîner un mauvais recrutement. Avant tout, il faut se poser les bonnes questions : Est-il nécessaire de recruter ? faut-il remplacer un départ ? Pouvons-nous nous organiser autrement ?

Si les réponses à ces questions renforcent l’idée de continuer le processus, alors, en premier lieu, il est nécessaire de rédiger ou de relire la fiche de poste. Celle-ci permettra de mettre en lumière les informations indispensables au recruteur :

  • les missions
  • les différents savoirs (savoir, savoir-faire et savoir être)
  • l’expérience nécessaire
  • les qualifications
  • le positionnement du poste dans l’organigramme de l’entreprise
  • les conditions de travail
  • les particularités du poste (intérêts, contraintes et difficultés du poste)

Il est intéressant de mettre des ordres de priorité pour les compétences et les qualifications (les indispensables, les importantes et les complémentaires ou négociables) afin d’éviter de chercher le « mouton à 5 pattes ».

2. Les recherches

a. Moyens et méthodes

Ensuite, il faudra définir les méthodes et les moyens de recrutement à utiliser. Effectivement, certains canaux seront plus efficaces que d’autre en fonction du profil recherché.

Tous les moyens sont bons ! Les réseaux professionnels, l’entourage…

En s’aidant de la fiche de poste, il est temps d’établir l’annonce. La rédaction de celle-ci doit être soignée, claire et surtout attractive. Les atouts du poste mais également de l’entreprise et même de la situation géographique doivent être mis en avant.

Il est toujours intéressant de proposer le poste en interne par voie d’affichage ou par voie électronique.

Par ailleurs, l’offre d’emploi doit respecter la loi en matière de discrimination (Article L1132-1 du code du travail).

Ensuite l’entreprise dispose de plusieurs moyens de recherche :

  • Diffuser l’offre (presse, internet, Apec, Pôle emploi)
  • Cabinet de recrutement
  • Agence de travail temporaire
  • Vivier de candidature
b. L’analyse des candidatures

Il faut savoir être patient même si le remplacement est urgent. Il serait dommage de laisser un bon candidat par précipitation. Tous les CV reçus doivent être mis de côté afin de les traiter en même temps. Ensuite, les candidatures seront examinées à l’aide de l’annonce ou de la fiche de poste afin de s’assurer qu’elles sont en adéquation avec les compétences demandées. Les candidats retenus seront alors contactés par le responsable du recrutement afin d’avoir un premier contact, valider les premiers points importants (disponibilité, compréhension du poste…) et fixer un rendez-vous.

3. L’entretien d’embauche

Les entretiens doivent être menés par le responsable du recrutement et par le futur responsable hiérarchique. Il est possible de faire également appel à un expert métier. Afin de vérifier le profil et ou les compétences, il est intéressant parfois de préparer un test d’évaluation.

Le début de l’entretien se déroule en plusieurs parties :

  • l’accueil
  • les objectifs de l’interview
  • le thème
  • l’ouverture 
  • la présentation 

Vous pouvez commencer l’entretien en favorisant le démarrage de la prise de parole avec une première questions non impliquantes pour le candidat : Pourquoi avoir répondu à cette annonce ?…

Après l’accueil, le candidat présente son expérience et ses motivations. Puis le recruteur présente l’entreprise et le poste. Et pour finir, le recruteur donne les délais de réponse et le déroulement de la suite du recrutement.

4. Accueil et intégration

Après avoir préparé les formalités administratives d’embauche (la promesse d’embauche et/ou son contrat de travail, DPAE…), précisé au candidat la date, l’heure et le lieu de son embauche, c’est le moment de préparer son accueil. En effet, il est temps de s’assurer que le candidat aura tout le matériel nécessaire lors de son premier jour. Le mieux est de préparer un parcours d’intégration. Son manager doit avoir prévu du temps pour lui faire visiter et rencontrer les différents interlocuteurs de l’entreprise. Il est fondamental que le nouveau collaborateur se sente bien dans son poste, dans l’équipe et dans l’entreprise afin qu’il ait l’envie de s’y investir.

Ensuite, après avoir fixé les premiers objectifs Un recrutement est jugé réussi après une certaine période d’activité sur le poste. En fonction des postes, il est demandé parfois au nouveau salarié, de faire un rapport d’étonnement. Il est possible de se tromper lors d’un entretien d’embauche et du choix du CV, dans ce cas, il faut réagir vite avant la fin de la période d’essai.

Le cabinet ABARTA RH peut vous accompagner !


Nous contacter

Guénaëlle BERGEAULT Guénaëlle BERGEAULT
Directrice Générale

Guénaëlle BERGEAULT Guillaume BEAUDET
Président

par téléphone au 02 97 60 94 27

 

ou par mail :